Comité informatique – 07.10.2016

Ordre du jour

  • migration des outils d’un serveur perso à commun: besoins, envies, personnes impliquées, à gérer, défis techniques, charge de travail, organisation collective, etc
  • lister les travaux souhaités par priorité
  • (v.nce) trop d’informatique au cœur de la CIT, et difficile (wiki difficile, bcp de listes, plusieurs points d’entrée, etc).
  • contact avec les dévs de ICES établi ? (v.nce) Doit-on, veut-on, peut-on améliorer le logiciel ?

Compte rendu

Actuellement, 3 outils informatiques communs sont gérés par une personne seule sur une machine à laquelle elle seule a accès. Cela pose un problème de transparence, et empêche les personnes qui souhaitent contribuer de le faire.

Propositions

Principes politiques et de fonctionnnement

Nous faisons la proposition suivante pour réformer les outils informatique de la CIT.

  1. Créer un comité « Informatique » qui soit ouvert, transparent, et où toute personne qui le souhaite ait la possibilité de contribuer si l’agora est d’accord.
  2. Ce comité serait mandaté pour administrer le dns (nom de domaine), le wiki, le site web, le mailman (listes de diffusion), le owncloud (stockage de fichiers distants, service d’agenda, service de carnet d’adresse) communs, c’est-à-dire s’assurer que :
    • ces outils fonctionnent bien,
    • les contenus publiés puissent être anonymisés et que personne ne se retrouve juridiquement en danger,
    • les données soient sécurisées et sauvegardées,
  3. Ce comité serait aussi responsable du lien entre la CIT et le collectif de développement et d’administration de l’outil commun Integral CES, notamment en
    • transmettant les bugs,
    • se rendant si possible à l’assemblée des développeur.euses,
    • contribuant au développement dans la mesure de ses possibilités.
  4. Ce comité serait aussi responsable de rendre accessibles l’exécution de toutes ces missions à toute personne qui le souhaite, notamment en :
    • organisant des sessions de partage de connaissances ouvertes,
    • s’assurant qu’il existe des opportunités d’apprentissage libre dans les domaines concernés et en les soutenant dans la mesure de ses possibilités,
    • rédigeant des documentations claires.

Il est souhaité que la communication avec la personne qui s’occupe actuellement toute seule de l’administration de Mailman, du site internet, et du wiki soit cordiale, qu’on lui propose de continuer à contribuer en faisant partie du nouveau comité.

Actions à engager

Une machine virtuelle à tetaneutral qui s’appelle utzqanil est disponible pour héberger les 3 outils concernés. Nous proposons la procédure suivante pour la migration :

  1. Le wiki :Nous allons installer mediawiki sur utzqanil et il suffira de demander à Farthur de transférer les fichiers qui sont sur sa machine au moment où on voudra faire la transition. À ce moment là il suffira de faire pointer un nom de domaine « http://wiki.cooperative-integrale-toulouse.org » vers le nouveau wiki.
    • Dans un deuxième temps, nous proposons de migrer vers un autre logiciel, par exemple mediawiki, car il semble plus accessible.
  2. Le site web :Nous allons demander à Antoine si nous pouvons récupérer le logo et la police de caractères qu’il a créées, mais nous pensons qu’il est plus pertinent d’utiliser wordpress car c’est une plate-forme libre et largement utilisée.Nous allons donc installer un wordpress sur utzqanil et copier-coller à la main le contenu du site.Pour faire la migration, il suffirait alors de faire pointer le nom de domaine « http://www.cooperative-integrale-toulouse.org » vers le nouveau site.
  3. Mailman :Nous allons installer mailman sur utzqanil et demander à Farthur de transférer les fichiers de configuration afin de récupérer toutes les listes ainsi que les archives.Il suffira ensuite de faire pointer le nom de domaine « http://listes.cooperative-integrale-toulouse.org » vers le nouveau site.
  4. DNS :À plus long terme nous proposons de récupérer le nom de domaine pour qu’il soit anonymisé, car actuellement c’est lui qui est responsable juridiquement et il y a toutes ses coordonnées.
  5. VPN :À plus long terme nous proposons aussi de cacher la machine physique derrière un VPN afin qu’elle ne puisse pas être localisée. Cela impliquerait de prendre un VPN, par exemple chez FDN mais cela coûte un peu d’argent (~15euros/mois)…

Nous pourrions essayer de chercher un VPN gratuit, peut-être en demandant à riseup

Coopération Intégrale Toulouse Frontier Theme